grand pagure

Nom scientifique Dardanus calidus
Descripteur Risso
Année description 1827
Statut IUCN (Monde) NE
Famille Diogenidae
Genre Dardanus
Dardanus calidus Dardanus calidus

Introduction

Dardanus calidus, plus communément appelé grand pagure, est un crustacé marin vivant dans une coquille de gastéropode. Ce Bernard l'ermite est originaire de la mer Méditerranée et de l'océan Atlantique est tempéré. Il vit souvent en association symbiotique avec les anémones Calliactis parasitica, dans laquelle l'anémone protège le bernard-l'ermite avec ses tentacules urticants en échange de nourriture.

Cette fiche est en cours de réalisation. Les textes proposés actuellement sont issus de notre modèle de données ou sont en cours de rédaction. Pour demander à prioriser ce contenu, vous pouvez nous écrire ICI.

Qui est-il ?

Le genre Dardanus

Le genre Dardanus regroupe une quarantaine d'espèces de bernard l'ermite. Ils sont issus de l'ordre des Decapoda : des crustacés possédant 5 paires de pattes locomotrices ou péréiopodes : crabes, crevettes, langoustes, homards, écrevisses... (environ 15000 espèces et 2700 genres dont la moitié étant des crabes et 3000 des "crevettes").

Les œufs sont portés par les femelles contre leur abdomen grâce à leurs pléopodes jusqu'à ce qu'ils éclosent. Les larves sont alors lâchées dans l'océan comme plancton.

Comme la plupart des membres de la famille des Diogenidae, ils possèdent leur pince gauche plus grande que la droite.

Morphologie

  • Taille moyenne
    10 cm
  • Taille maximale
    12 cm
  • Forme
    Inclassable
  • Taille moyenne
    10 cm
  • Taille maximale
    12 cm
  • Forme
    Inclassable

Comment reconnaître le grand pagure ?

Le grand pagure peut mesurer jusqu'à 12 cm. L'abdomen de ce crustacé se trouve à l'intérieur d'une coquille, qui est en réalité l'enveloppe d'un gastéropode décédé. Cette coquille offre une protection à la partie molle de l'animal. La tête et les pattes sont visibles à l'extérieur de la coquille. La pince de gauche est plus imposante. Les pattes sont couvertes de poils et ont une texture rugueuse. Une anémone est souvent fixée à la coquille.

Ce crustacé arbore une couleur rouge vif. Les antennes sont légèrement orangées et les articulations présentent des teintes blanc rosé. Les yeux sont noirs.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    solitaire
  • territorialité
    Non
  • Venimeux
    Non
  • Rythme biologique
    Nocturne

Comme tous les crustacés, Le grand pagure mue chaque fois qu'il se retrouve à l'étroit dans sa carapace. Avant le durcissement de son nouveau corps, il est plus vulnérable et passe une bonne partie de son temps caché. Ce mécanisme, très complexe, permet le renouvellement périodique de l’exosquelette et d’une partie du squelette interne. C'est également lors des mues que les femelles deviennent fécondables.

Le grand pagure est solitaire et actif une fois la nuit tombée. Les anémones de mer colonisent couramment les coquilles de gastéropodes habitées par les bernard-l'ermite. Ce cas de symbiose mutualiste, avec une troisième espèce impliquée (les gastéropodes), a été décrit sous le terme de "triangle écologique". Dans le cas du grand pagure, Il vit souvent en association symbiotique avec les anémones Calliactis parasitica, dans laquelle l'anémone protège le bernard-l'ermite avec ses tentacules urticants, tandis que le crabe transporte l'anémone dans sa coquille d'un endroit à l'autre, ce qui permet à l'anémone d'obtenir de la nourriture. C'est une espèce détritivore et omnivore. Ce prédateur opportuniste se nourrit de petits crustacés, de polychètes et donc de débris organiques.

Reproduction

  • Mode de reproduction
    ovipare
Le grand pagure est ovipare, et comme la plupart des membres de l'ordre des décapodes, il est gonochorique (présence d'un sexe au plus par individu impliquant une reproduction sexuelle). L'accouplement est généralement précédé d'une parade nuptiale (par le biais d'indices olfactifs et tactiles) ; le transfert de sperme se fait généralement de manière indirecte. La reproduction a lieu durant la période estivale. Les œufs sont portés par les femelles contre leur abdomen grâce à leurs pléopodes jusqu'à ce qu'ils éclosent. Les pléopodes mâles ont une fonction reproductrice. Les larves sont planctoniques.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-il ?

Présence géographique & État des populations

On peut retrouver le grand pagure en Atlantique oriental et Méditerranée : des Açores à Gibraltar, en passant par la Grèce et la Syrie.

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    3 - 30 m

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent le grand pagure à une profondeur comprise entre 3 et 30m. Il n’est cependant pas impossible de retrouver cette espèce à des profondeurs plus importantes. Ce crustacé est présent sur les fonds rocheux, dans les grottes et cavités partiellement ombragées ainsi que dans certains herbiers marins, en particulier dans les posidonies.

Espèces du même biotope

Partenaire de la Mer

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Mr.Goodfish

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

Espèces de la même famille

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Aurélien Calas

Aurélien Calas

Références bibliographiques

Symbiosis of sea anemones and hermit crabs: different resource utilization patterns in the Aegean Sea - Anna-Maria Vafeiadou - Chryssanthi Antoniadou - Chariton Chintiroglou - Springer link - 2011. 66

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le 12/07/2023

Partenaires scientifiques

Espèces de la même famille

Proches congénères

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}