anémone jaune encroûtante

Nom scientifique Parazoanthus axinellae
Descripteur Schmidt
Année description 1862
Statut IUCN (Monde) LC
Famille parazoanthidae
Genre Parazoanthus
Parazoanthus axinellae Parazoanthus axinellae

Introduction

Parazoanthus axinellae, plus communément appelée anémone jaune encroûtante, est un cnidaire originaire de Méditerranée, mais aussi présent en Atlantique est.

Cette espèce vit en colonie et forme une sorte de tapis encroutant sur les surfaces rocheuses. Elle a aussi tendance à se développer sur les éponges de mer du genre Axinella, d'où son nom scientifique.

Cette fiche est en cours de réalisation. Les textes proposés actuellement sont issus de notre modèle de données ou sont en cours de rédaction. Pour demander à prioriser ce contenu, vous pouvez nous écrire ICI.

Qui est-elle ?

Le genre Parazoanthus

Parazoanthus est un genre d'anthozoaire ayant l'apparence d'anémones. Ce genre appartient à la famille des Parazoanthidae et comptabilise un total de 16 espèces à ce jour.

Morphologie

  • Taille adulte
    2 - 4 cm
  • Structure
    Encroûtant
  • Taille adulte
    2 - 4 cm
  • Structure
    Encroûtant

Comment reconnaître l'anémone jaune encroûtante ?

L'anémone jaune encroûtante peut mesurer jusqu'à 4 cm. Chaque individu (polype) dispose d'une trentaine de tentacules disposés en double couronne. La colonie forme un tapis encroûtant à la base de chaque individu.

Chaque polype est de couleur orange et jaune vif.

Mode de vie & Comportement

  • Sociabilité
    vivant en colonies
  • Alimentation
    non renseigné
  • Rythme biologique
    Diurne
L'anémone jaune encroûtante est un cnidaire sessile vivant en colonies. Cette espèce est planctophage et se nourrit de phytoplancton et zooplanctons. Ses cellules venimeuses présentes au niveau des tentacules attrapent les particules en suspension et les empoisonnent, les tentacules n'ont plus qu'a apporté la proie à la bouche.

Reproduction

  • Mode de reproduction
    ovipare
Les membres de la classe Anthozoa sont soit gonochoriques, soit hermaphrodites. Les gamètes matures sont libérés dans le coelentéron et expulsés par la bouche. La larve de type planula et planctonique. La métamorphose commence avec la morphogenèse précoce des tentacules, des septa et du pharynx avant l'installation larvaire à l'extrémité aborale.

Espèce inoffensive

Cette espèce ne présente pas de danger particulier pour l'Homme en cas de rencontre dans son milieu naturel.

D'où vient-elle ?

Présence géographique & État des populations

L'anémone jaune encroutante est un cnidaire originaire de Méditerranée, mais aussi présent en Atlantique est.

Où retrouver cette espèce (aquarium) ?

Quel est son habitat ?

Caractéristiques du milieu naturel

  • Profondeur
    5 - 50 m
  • Milieu
    Benthique fixé

Présentation du biotope

On retrouve le plus souvent l'anémone jaune encroûtante à une profondeur comprise entre 5m et 50m. Elle est présente dans des habitats rocheux côtiers dégagés, attaché aux rochers, souvent sur les parois verticales des tombants ainsi qu'à l'entrée des cavités du coralligène. Elle a aussi tendance à se développer sur les éponges de mer du genre Axinella ainsi que sur divers tuniciers.

Espèces du même biotope

Partenaire de la Mer

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Mr.Goodfish

Le programme Mr.Goodfish sensibilise le public à la consommation durable des produits de la mer !

Apprendre en s'amusant

Pour aller plus loin

A lire sur la toile

Sources & Réalisation

Participation & Validation

L'équipe de Fishipédia et les contributeurs spécialistes s'engagent à apporter un contenu de haute qualité. Cependant, bien que l'information soit issue de sources scientifiques ou de témoignages d'expériences de spécialistes, les fiches peuvent contenir des imprécisions.

Aurélien Calas

Aurélien Calas

Références bibliographiques

Reproductive biology of Parazoanthus axinellae (Schmidt, 1862) and Savalia savaglia (Bertoloni, 1819) (Cnidaria, Zoantharia) from the NW Mediterranean coast - Monica Previati - Marco Palma - Giorgio Bavestrello - Carla Falugi - Carlo Cerrano - MARINE ECOLOGY - 2010. Vol.31, issue 4

Intéragir avec Fishipedia

Pour entrer en contact avec notre équipe ou participer à notre projet.

Modèle de fiche et contenu © Fishipedia - Reproduction non autorisée sans demande préalable - ISSN 2270-7247 - Dernière mise à jour le

Où retrouver cette espèce (aquarium) ?

Partenaires scientifiques

Espèces du même biotope

  • {{name}}

    {{#street_number}}{{street_number}}, {{/street_number}}{{#route}}{{route}}{{/route}}
    {{postal_code}} {{town}}

    {{#phone}}{{phone}}{{/phone}}{{^phone}}-{{/phone}}